Les cinq mousquetaires...

Au pays des mousquetaires

Le pays Gascon

imageEn quittant Moissac par le canal de Golfeich, nous pensions trouver un terrain doux pour nos pieds , et bien , non , du bitume , du bitume et encore du bitume …

 

 

 

Notre  entrée dans le Gers sera marquée par l’arrivée de la grosse chaleur qui va nous obliger à prendre la route vers 6h45, 7 h le matin.

image

Malgré  cela , la montée vers Auvillar fut bien rude sous le soleil mais nous avons été récompensés par la découverte de ce joli village

  • Sur les berges de la Garonne

imageLe petit village de saint Antoine nous permit lui de faire quelques connaissances . Nous étions à table avec  deux Belges , une Américaine , deux Brésiliens , un Néo-zélandais , une Hollandaise , un Espagnol  et quelques Francais …ça cause , ça cause , ça cause comme ça peut mais ça cause.

 

Flamenke, Lectoure , Espazot, les paysages et les étendues du Gers nous accueillent…

  • Sant Antoine

imageNous voici  à Condom vers laquelle encore une fois nous plongeons . Il fait toujours aussi chaud et  nous avançons entre les champs de céréales , ce qui est un peu monotone .

 

L’accueil à Condom  par Laurent et Arno est à signaler comme un des meilleurs du parcours . Laurent proposant d’ailleurs à Dominique de lui soigner ses ampoules . Peut être est ce l’influence des trois mousquetaires  que nous retrouverons un peu plus tard devant la cathédrale . Un petit restau à Condom , une fois n’est pas coutume et on continue .

  • Pèlerine a la recherche d'un sherpa...

Et ça monte , et ça monte , pas les dénivelés  mais la température: 36 degres à Montréal du Gers . Heureusement des après midi piscine nous permettent de récupérer. Être pèlerin ça à du bon …

image

Le chemin emprunte parfois d’anciennes voies ferrées , il passe aussi dans les vignes . Eauze , Lanne Saubiran , les étapes s’enchaînent.

  • En cheminant entre les vignes

imageLes ambiances dans les gîtes sont toujours très différentes. Nous avons parfois de bonnes surprises et d’autres fois l’accueil est un peu décevant . Mais de toute façon quand le réveil sonne , le sac est vite bouclé , les pieds et les bâtons se mettent en ordre de marche et c’est parti . Les champs de maïs succèdent aux champs de céréales et nous voici à Aire sur l’ Adour  pour un repos bien mérité.

Nous avons quitté le pays Gascon et les Landes .

  • Lavoir de Barcelonne du Gers

Commentaires fermés.