En route vers le Chili

De El Calafate à Puerto Natalès

C’est déjà la fin de l’aventure en Argentine, 7h30, départ de la gare routière et aprés 3h30 de bus le passage de la frontière Chilienne. Ah ! On en a entendu parler de cette frontière ! Les Chiliens sont strictes, il y a paraît-il des chiens, les sacs sont fouillés… eL1060330t impossible de passer le moindre petit pépin de pomme ou la moindre étamine de fleurs. Qu’à cela ne tienne, Domi qui n’aime pas perdre décide de manger tout le contenu de son sac avant ladite frontière. Il était prévu de passer vers 12h30. Donc vers 11 heures, le voilà qui déballe son pique-nique : et un sandwich et des petits cakes et une pomme et des gâteaux et et et… et il n’en est rien resté. C’est un adepte de la poubelle light. Bref, mis à part que nous avons mis deux heures pour passer de l’Argentine au Chili, ce passage n’a pas été l’épreuve terrifiante promise par les vieux briscards des Andes. Un peu long certes mais c’est tout. Le paysage par contre est tout sauf varié. De la steppe, de la steppe, et encore de la steppe. Deux moutons, deux nandous, deux vautours, et c’est tout ce que l’on aura vu en trois heures de route. C’est peut-être un endroit rêvé pour construire une sucrerie mais cela se fera sans moi !

Sigolène, une française nous accueille à Puerto Natales, petite ville de 20 000 habitants au bord du Seno Ultima Esperanza. Des maisons colorées, des rues en quadrillage, une jolie église blanche c’est une bourgade agréable.

Nous voici installés à l’hôtel glacière, tout un programme !


Commentaires fermés.